Logo Cedias Centre régional d'études et d'animation sur le handicap et l'insertion

Jean-Yves Barreyre, Éloge de l'insuffisance. Les configurations sociales de la vulnérabilité, Toulouse, Érès, coll. « Pratiques du champ social », 2014, 283 p.

« Henri avait 101 ans. Il vivait jusqu’à peu dans une maison construite dans les années 1950 au Croisic.
C’était un bel homme digne, qui soignait son allure, même s’il était peu autonome dans la vie quotidienne et pour assurer sa propre sécurité.
Henri ne voulait pas aller en établissement pour personnes âgées dépendantes.
Il a menacé de se suicider, a déjà fait une tentative.
Ses enfants, Éric et sa sœur, se sont relayés pour s’en occuper, à domicile.
Depuis des années.
Ils sont en France plusieurs millions, ceux qu’on appelle les « aidants familiaux ».
Discrets, parfois tristes, parfois avec de l’énergie pour quatre ; forts et fragiles. Nécessaires et insuffisants.
Présents. » J.-Y. B.

S’appuyant sur dix ans de recherches, dans le cadre du CEDIAS-CREAHI, Jean-Yves Barreyre analyse les configurations sociales de vulnérabilité des « perdus de vue » de la République sociale : jeunes dits « incasables », familles avec un enfant autiste ou polyhandicapé, avec un parent atteint de la maladie d’Alzheimer, adultes handicapés mis à l’écart dans les milieux « ordinaires » de vie, personnes vivant après un traumatisme crânien. Il montre que l’insuffisance constitutive de l’être humain, en se revendiquant comme telle, fonde le lien social comme une nécessité réciproque de vivre et de travailler ensemble.

—> Voir/télécharger le sommaire au format PDF

 

Jean-Yves Barreyre, Carole Peintre, Évaluer les besoins des personnes en action sociale. Enjeux, Méthodologie, Outils, Paris, Dunod, coll. « Action sociale », série « Politiques et dispositifs », 2004, 146 p.

Comment prendre en compte l'ensemble des dimensions de vie qui participent au bien-être social des personnes ? Comment aujourd'hui ne pas ou ne plus réduire les individus à leurs difficultés, leurs problèmes de santé ou leurs handicaps ? Comment faire partager, à des professionnels appartenant à des disciplines différentes, les informations utiles à la définition de projets de vie (projet individuel, plan individualisé) ? Sur quelles observations doivent reposer les schémas d'action sociale ?

Cet ouvrage fait part des travaux les plus récents en France concernant les modes d'évaluation des situations de vie, des attentes et des besoins des personnes. Il donne très concrètement une méthode et des outils aux professionnels et décideurs pour évaluer les besoins des personnes en situation de handicap (par rapport aux activités quotidiennes, à l'emploi, aux loisirs, etc.) auprès desquelles ils interviennent. Trois exemples de grille d'observation partagée, co-construites avec les acteurs de terrain, dans le secteur de l'enfance handicapée, de l'insertion sociale et de la santé mentale, viennent notamment illustrer cette démarche d'observation.

Enfin, ce livre propose une lecture critique de la nouvelle classification internationale du handicap (CIF) et ses applications possibles dans les différents travaux d'évaluation. Les auteurs ont en particulier construit, à partir de la CIF, une échelle globale d'évaluation de l'autonomie (EGEA), pouvant constituer une base commune d'évaluation des besoins et être complétée par des modules adaptés aux spécificités de chaque population.

—> Acheter ce livre

 

Les accompagner jusqu'au bout du chemin. L'accueil des personnes handicapées mentales vieillissantes, Paris, ENSP, coll. « Politiques et interventions sociales », 2000, 187 p.

 

Faut-il accueillir les personnes handicapées vieillissantes en maison de retraite ? Dans l'affirmative, la cohabitation avec les (autres) personnes âgées est-elle possible, et à quelles conditions ? Faut-il les accueillir dans des structures spécialisées ? Pourquoi ?
Que prévoir, lorsqu'on doit concevoir une politique d'accueil, pour répondre à tous les cas de figure ?
C'est à ces questions que s'efforcent de répondre les deux études, financées par la Fondation de France, qui composent cet ouvrage. L'une porte sur l'accueil des personnes handicapées vieillissantes en maison de retraite, l'autre sur l'accueil en structures spécialisées.
Sous l'impulsion de la Fondation de France, deux équipes de recherche ont collaboré à ce travail : le Réseau de consultants en gérontologie, spécialisé dans le domaine des personnes âgées, et le CREAI Ile-de-France, expert dans le domaine du handicap. Fruit de cette collaboration, Les accompagner jusqu'au bout du chemin produit une analyse subtile et formule des propositions précises issues d'une excellente connaissance du terrain.

 

Jean-Yves Barreyre, Jean-Philippe Marty, L'observation dans le secteur médico-social. Enjeux et méthodes, Paris, ENSP, coll. « Politiques et interventions sociales », 1999, 144 p.

 

À l'heure de la réforme de la loi du 30 juin 1975, de la révision de la Classification internationale des handicaps et de la réactualisation des schémas d'action sociale, cet ouvrage présente les enjeux et les outils d'une observation participante et concertée des populations handicapées et/ou inadaptées, et des dispositifs mis en place pour répondre à leurs besoins.
Il présente les sources d'informations existantes et leurs modalités d'accès, et donne des conseils méthodologiques pour mener à bien l'exploitation des enquêtes disponibles.
Il propose des indicateurs simples en expliquant leur utilité.
Il montre les limites des sources d'informations et des indicateurs.
Il formule des propositions concrètes et argumentées de nouvelles informations à collecter et de nouveaux indicateurs à construire.
Il propose une démarche pour élaborer des schémas d'action sociale avec la participation de tous les acteurs.
Il montre le rôle des centres régionaux pour l'enfance et l'adolescence inadaptées (CREAI) dans cette fonction d'observation.
Toutes ces propositions sont issues d'enquêtes de terrain et de réflexions menées par les CREAI depuis près de vingt ans avec les professionnels et les bénévoles de l'action sociale.
La mise en forme de cet ouvrage est le fait du groupe national de travail sur l'observation de l'Association nationale des CREAI (ANCREAI), coordonné par Jean-Yves Barreyre, directeur du CREAI Île-de-France, et Jean-Philippe Marty, directeur du CREAI d'Alsace.